BELMONT, François Vachon de

François_Vachon_de_Belmont

Date de naissance : 3 avril 1645
Lieu de naissance : Grenoble, France
Date de décès : 22 mai 1732
Lieu de décès : Montréal, Canada

M. François Vachon de Belmont devient Sulpicien le 18 octobre 1672 et arrive en Nouvelle-France (Canada) huit ans plus tard. Il se voit confier par le supérieur de Saint-Sulpice à Paris, M. Tronson, le mandat de résoudre l’affaire des sorciers et des visions survenues à la Mission de la Montagne (située au pied du Mont-Royal), parce qu’il avait l’expérience de cas semblables.

M. de Belmont consacre une grande partie de sa vie à prêcher et à enseigner aux Haudenosaunee (Iroquois) chrétiens. Grâce à ses talents de dessinateur et d’architecte, il construit un village pour les Autochtones. Pour leur assurer une meilleure protection contre l’alcoolisme, le Sulpicien déménage la mission au Sault-au-Récollet en 1692. Non satisfait des résultats, il cherche alors un nouveau site encore plus éloigné de la ville. Pour plaider sa cause auprès du Roi de France, M. de Belmont  se dresse contre la consommation d’alcool chez les Autochtones. Finalement, les Sulpiciens acquièrent la seigneurie du Lac des Deux Montagnes en 1717 et les habitants s’y installent en 1721.

Outre la doctrine chrétienne, le Missionnaire enseigne le chant, la langue française, le mode de vie à l’européenne et divers métiers. Certains Autochtones deviennent tailleurs, cordonniers ou maçons alors que d’autres construisent des maisons et cultivent les champs selon la façon de faire européenne. Le Sulpicien accorde beaucoup d’importance aux pratiques religieuses : catéchisme tous les jours de la semaine, messe tous les matins et prière du soir en commun. Il tente aussi d’adapter la religion catholique romaine à la mentalité autochtone.