Biens mobiliers patrimoniaux

La collection de biens mobiliers patrimoniaux des Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal comprend plus de 2 500 objets, où figurent 1 000 œuvres d’art, du Moyen Âge à nos jours, qui témoignent de l’importance des beaux-arts, des arts décoratifs, des sciences et technologies, ainsi que des sciences naturelles dans la vie des Sulpiciens.

Cette vaste collection inclut des meubles, des pièces d’orfèvrerie, des peintures et des sculptures, des pièces de monnaie, ainsi que des instruments scientifiques et technologiques ayant répondu aux besoins civils et religieux au fil du temps.

Une partie de l’inventaire de la collection des biens mobiliers est publiée dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Il présente et documente des pièces maîtresses de la collection sulpicienne, grâce au travail de recherche réalisé en 2014 avec la collaboration de deux historiens de l’art, Joanne Chagnon et Pierre-Olivier Ouellet, et appuyé d’une subvention conjointe de la Ville de Montréal et du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

«Portrait de Mgr François-Louis de Pourroy de Lauberivière».

livres rares

«Livres de la bibliothèque de l’Institut de formation théologique de Montréal». Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal

Livres rares

Les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal disposent également d’une importante collection de livres rares, laquelle comprend des livres ayant constitué l’une des premières bibliothèques privées sous le Régime français : celle du Séminaire de Saint-Sulpice. D’autres bibliothèques ont vu le jour par la suite dans la plupart des immeubles abritant les activités des Sulpiciens : le Grand Séminaire de Montréal, le Collège de Montréal, le Vieux Séminaire, le Collège André-Grasset, le Collège Jean-Jacques-Olier à Verdun, le Séminaire de philosophie de Montréal et le Collège pontifical canadien à Rome, sans compter les autres collections privées de prêtres sulpiciens. Enfin, il existe bien une « collection Saint-Sulpice » à Bibliothèque et Archives nationales du Québec qui provient de la cession de la Bibliothèque Saint-Sulpice – rue Saint-Denis à Montréal – au gouvernement québécois, en 1941.

Les ouvrages de ces bibliothèques ont été utilisés pour l’enseignement et pour l’enrichissement des connaissances sur divers sujets, permettant aux Sulpiciens de remplir leur mission d’éducateurs. Ces collections sont l’expression de la culture savante. Elles renseignent sur les préoccupations sociales et intellectuelles des élites québécoises, sur l’évolution des idées dans plusieurs domaines entre les XVIIe et XIXe siècles et sur la valeur de l’enseignement qui se donnait à l’époque.

Les ouvrages peuvent se regrouper autour de 10 classes couvrant le début de la colonie à Montréal (1657) jusqu’à aujourd’hui :

  • Informatique, information et ouvrages généraux

  • Philosophie et psychologie

  • Religion

  • Sciences sociales

  • Langues

  • Sciences

  • Technologie

  • Les arts

  • Littérature

  • Histoire et géographie

Les livres rares que possèdent les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal sont pour la plupart conservés dans la bibliothèque de l’Institut de formation théologique de Montréal (IFTM).